Succès au praliné à partager pour la St Valentin

La Saint Valentin, c’est une fête qui me met pas tout le monde d’accord. Entre ceux qui ne veulent pas la fêter parce que c’est trop commercial, ceux qui trouve que c’est une occasion de sortir et se faire plaisir, les inconditionnels qui ne la louperaient pour rien au monde, ceux qui la font entre amis, avec leur chat… Personnellement, cette fête ne me tient pas particulièrement à cœur, si ce n’est que j’ai rencontré ma moitié ce jour là, alors c’est plus le jour que la fête que l’on chérit. Quoiqu’il en soit, je trouve que c’est l’occasion de faire un gâteau à l’élu(e) de son cœur et de le déguster à deux. L’idéal est encore de se blottir sous un plaid tout doux pour le déguster blotti l’un contre l’autre, les yeux dans les yeux ❤️ Bien entendu, vous pouvez préparez ce gâteau et le déguster avec une personne qui vous tient particulièrement à cœur : une soeur/un frère, un(e) ami(e), sa grand-mère… Et vous n’êtes pas obligé de le réaliser en forme de coeur, vous pouvez le réaliser de façon plus classique en forme de rond.

Il y a deux semaines, je suis passée à la Boutique à Pâtisser de Lille et je n’ai pas su résister à un pot d’un kilo de praliné soldé. Il fallait ensuite trouver au moins une recette pour l’utiliser. Je vous rassure, je n’ai utilisé un kilo de praliné pour cette recette ! En ce moment, j’ai une obsession pour le kumquat, bien parfumé et acidulé, à défaut de trouver de bonnes clémentines. J’en ai toujours à portée de main dans la cuisine: je croque dedans à la fin d’un repas ou j’en dépose des tranches sur des desserts. Et j’ai découvert le fabuleux mariage kumquat/praliné, à tomber! Le succès praliné peut sembler lourd, mais associer une tranche fine de kumquat acidulé à une cuillère de gâteau, c’est juste… divin !

Lire la suite

Publicités

Bûche de Noël à la clémentine et thé

Cette année, j’ai voulu me lancer, j’ai fait ma première « vraie » bûche de Noël, en entremet. Quelle émotion ! Ce qui me stressait le plus, c’est la mousse. J’avais peur qu’elle ne fige pas et qu’elle s’échappe du moule (j’ai opté pour un moule en inox avec les extrémités amovibles). Bon, en fait tout s’est bien passé. J’ai tout de même consolidé le moule avec du masking tape et l’ai enrobé dans du film étirable.

Avec mes collègues on a entamé un marathon de la bouffe, objectif gros ventre de Père Noël. C’est donc tout naturellement que je leur ai ramené la bûche pour leur faire goûter. Verdict ? Elle a disparu en quelques coups de cuillère !

Lire la suite

Tiramisu de Lorraine aux mirabelles et madeleines

J’avais repéré cette recette de tiramisu sur le site de Marie Claire et il me tentait beaucoup: un tiramisu plein de fruit et avec des madeleines… Miammmm !! Et comme j’avais mes 4kg de mirabelles cueillies à Seclin à écluser, c’était parfait ! Le résultat est délicieux, c’est une recette à refaire, et pourquoi pas avec des abricots poêlés au miel ou des pêches au caramel… Les déclinaisons sont infinies !

Lire la suite

Tarte aux framboises, zestes de citron vert et mousse au chocolat à l’ancienne Marie Morin

Il y a quelques semaines, j’ai reçu un email m’indiquant que j’allais recevoir un colis frais… Mais qu’est-ce que cela pouvait être ?! Réponse quelques jour plus tard lorsque je suis allée chercher le colis: de la mousse au chocolat à l’ancienne Marie Morin! Je la connaissais déjà puisque ma sœur m’en a loué les mérites et que je l’ai écouté; la curiosité gourmande est une bonne excuse non?! Avec l’amoureux, on a trouvé la mousse très bonne et côté ingrédients, c’est nickel : des œufs, du chocolat et du beurre. Et oui, c’est tout! Le but de cet envoi ? Me mettre au défi: utiliser les pots que j’ai reçu pour imaginer une recette à base de mousse au chocolat. J’avais peur de casser la texture mousse, il fallait donc une recette qui permet de ne pas trop la travailler… Je pense avoir trouvé un bon compromis: une tarte à la mousse et aux framboises! J’y ai ajouté des pistaches et des amandes pour le croquant, des zestes de citron vert pour donner un peu de pep’s et ça fait vraiment toute la différence. Résultat ? C’est divin ! Suivez-moi, c’est très facile à réaliser.

Lire la suite

Galette des rois frangipane à la fleur d’oranger, orange confite et pistache

Cette année, je me suis lancée un défi: faire ma pâte feuilletée moi-même pour la galette des rois. J’en ai marre de pâtes industrielles, je trouve qu’elles ne montent pas bien à la cuisson. J’ai trouvé une recette de pâte feuilletée inversée sur un blog de cuisine et c’est parti! Résultat? C’est loooong à faire! Et ça fait travailler les bras. Visuellement, je ne trouve pas ma pâte nickel mais on voit quand même le feuilletage et niveau goût, c’est pas mal. Ce n’est aussi bon que ce que je visais mais c’est honorable. Par contre, l’année prochaine je commanderai de la pâte chez mon boulanger, ça ira plus vite et le résultat sera là!

Côté garniture, je ne savais absolument pas quoi faire cette année… Et puis mon amoureux m’a offert pour Noël La merveille histoire des pâtisseries, de Jacques GENIN et Michel TANGUY, un joli livre qui rassemble des classiques de la pâtisserie avec leur histoire, c’est super intéressant! J’ai donc dévoré l’histoire de la Galette des Rois. C’est une tradition qui remonte aux fêtes Saturnales romaines, durant lesquelles on inversait les rôles sociaux et où tous les excès étaient permis. Quand à la frangipane, son histoire est, entre autre, liée aux saveurs de la fleur d’oranger, des oranges confites et des pistaches broyées… C’est donc tout naturellement, en parcourant l’histoire de la Galette des Rois, que le parfum de ma galette m’est venu !

Cette association de saveurs est assez fraîche, le tout se marie à merveille et la texture de la frangipane est impeccable (je n’ai pas quand c’est trop sec). Vous pouvez y allez les yeux fermés et en surprendre plus d’un. Galette goûtée et approuvée par plusieurs gourmands!

Lire la suite