Galette des rois frangipane à la fleur d’oranger, orange confite et pistache

Cette année, je me suis lancée un défi: faire ma pâte feuilletée moi-même pour la galette des rois. J’en ai marre de pâtes industrielles, je trouve qu’elles ne montent pas bien à la cuisson. J’ai trouvé une recette de pâte feuilletée inversée sur un blog de cuisine et c’est parti! Résultat? C’est loooong à faire! Et ça fait travailler les bras. Visuellement, je ne trouve pas ma pâte nickel mais on voit quand même le feuilletage et niveau goût, c’est pas mal. Ce n’est aussi bon que ce que je visais mais c’est honorable. Par contre, l’année prochaine je commanderai de la pâte chez mon boulanger, ça ira plus vite et le résultat sera là!

Côté garniture, je ne savais absolument pas quoi faire cette année… Et puis mon amoureux m’a offert pour Noël La merveille histoire des pâtisseries, de Jacques GENIN et Michel TANGUY, un joli livre qui rassemble des classiques de la pâtisserie avec leur histoire, c’est super intéressant! J’ai donc dévoré l’histoire de la Galette des Rois. C’est une tradition qui remonte aux fêtes Saturnales romaines, durant lesquelles on inversait les rôles sociaux et où tous les excès étaient permis. Quand à la frangipane, son histoire est, entre autre, liée aux saveurs de la fleur d’oranger, des oranges confites et des pistaches broyées… C’est donc tout naturellement, en parcourant l’histoire de la Galette des Rois, que le parfum de ma galette m’est venu !

Cette association de saveurs est assez fraîche, le tout se marie à merveille et la texture de la frangipane est impeccable (je n’ai pas quand c’est trop sec). Vous pouvez y allez les yeux fermés et en surprendre plus d’un. Galette goûtée et approuvée par plusieurs gourmands!

Lire la suite

Publicités

Petits biscuits de Noël à la fève Tonka et sucre muscovado

Et hop, une dernière petite recette de biscuits de Noël! J’avais envie d’essayer une recette à la fève Tonka, alors je l’ai intégré à une pâte nature que j’ai trouvé sur le blog d’Adeline Cuisine: ses Butter Bredele. Je l’ai associé au goût légèrement caramélisé du sucre muscovado, c’est une petite merveille! Mes biscuits auraient sûrement été plus joli avec un glaçage mais je ne voulais pas rajouter de sucre en plus. Il n’y a plus qu’à faire une fournée et à mettre le tout dans des petits sachets à offrir à vos proches !

Lire la suite

Christstollen à la pâte d’amande & chocolat chaud de Noël, pour un petit-déjeuner gourmand!

Le Christstollen, c’est l’un de mes mets préférés de Noël! Pour ceux qui ne connaissent pas cette spécialité allemande, c’est une brioche aux fruits secs que l’on trouve parfois fourrée de pâte d’amande. C’est assez dense mais très gourmand grâce aux fruits. Normalement on n’y met que des raisins secs, de l’orange et du citron mais j’ai voulu mettre mon grain de sel et avoir un résultat plus fruité, donc j’ai remplacé la moitié des raisins par des cranberries et rajouté des abricots secs. Et les bâtonnets d’amande apportent un petit peu de croquant. Le résultat est top! C’est vraiment très proche de ceux que j’ai pu acheter sur des marchés de Noël en Allemagne. On en prépare pour les goûters et petit-déjeuners de Noël ? Avec une bonne tasse de chocolat chaud, c’est parfait !

Lire la suite

Truffes au chocolat à l’orange ou à la noisette

Pour décorer mon layer cake à la clémentine, j’avais envie de déposer des truffes au chocolat dessus, qui invite à en chipper une par gourmandise. Ce qui fut à la base un simple élément de décor, fut une vraie révélation: les truffes c’est hyper rapide et simple à faire et c’est surtout méga bon! Il suffit de faire une pâte de base et de l’agrémenter selon les goûts et les envies. Comme on approche de Noël, j’avais forcément envie de truffes chocolat orange, un classique, et de truffes façon Ferrero Rocher, avec une noisette entière torréfiée à l’intérieure. Et côté déco, c’est pareil, il suffit de laisser libre court à son imagination: cacao en poudre, copeaux de chocolat, noix de coco râpée, graines de sésame…

Lire la suite

Layer cake chocolat clémentine

C’est l’histoire d’un gâteau que vous avez failli ne jamais voir.

J’ai hésité à le publier car le résultat, bien qu’étant très bon, n’était pas exactement ce que je voulais faire. À la base, je voulais vous proposer un layer cake moelleux et léger. Il y a bientôt deux ans que j’ai craqué sur le livre des Gâteaux de rêve de Linda Lomelino et je n’avais pas pris le temps de faire une seule des recettes proposées dedans. Je me suis donc naturellement plongée dedans pour trouver une recette de génoise au chocolat et une crème légère. Pour la crème, c’est une simple chantilly, légère donc mais peut-être qu’il aurait fallu une crème plus dense pour avoir une belle couche entre chaque cake. Côté génoise, je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais je me suis retrouvée avec une pâte à cake, beaucoup plus dense et lourde qu’une génoise donc. Adieu le cake aérien, gourmand et fruité dont une reprend volontiers une part, même après avoir avalé une demie dinde…

Plus on dégustait ce gâteau avec Monsieur, plus je me disais que  ce n’était vraiment pas le résultat que j’attendais mais c’était bon quand même… Alors après plusieurs jours d’hésitation, j’ai quand même eu envie de le publier, en vous parlant de mes mésaventures. Je ne sais pas si j’aurais le temps de faire une seconde version de mon layer cake, j’essairai bien de faire une bûche aussi… Affaire à suivre !

Ce gâteau est idéal pour un goûter, surtout après avoir passé l’après-midi dans le froid à la recherche du cadeau idéal ou après une marche dans la neige !

Lire la suite