« La table du Comté » a dressé le couvert à Lille

Cet été j’ai été contacté pour savoir si je serai intéressée pour participer à un repas sur le thème du Comté… Comment dire? Des étoiles ont illuminés mes yeux de mille feux, je suis une fan inconditionnelle de fromages. Et ayant passé de nombreux étés dans le Jura lorsque j’étais petite (c’est un peu ma deuxième région), j’adore forcément le Comté ! D’ailleurs, saviez-vous que c’est l’un des fromages le plus connu des français ? Très certainement avec le Camembert, tout le monde connaît cette appellation et en a sans doute déjà mangé… A ne pas confondre avec le gruyère, attention ! Début octobre, c’est le jour J est enfin arrivé, ce fut un repas exceptionnel que je vous présente maintenant.

La Table du Comté, c’est une sorte de festival annuel qui se déroule dans une grande ville de France et cette année, pour la 6ème édition, c’était à Lille. Pendant 5 jours, midi et soir, des chefs locaux reconnus ou montants proposent tout un repas autour du Comté, pour sublimer ce fromage et casser les idées reçues. Je n’avais pas besoin d’être convaincue mais pour certains, le fromage se mange uniquement « nature » sur du pain ou fondu (type raclette, fondu, tartiflette…). Alors qu’on peut l’utiliser pour agrémenter un plat ou une farce.

Pour cette édition lilloise, les chefs Florent Ladeyn, Steven Ramon, Ismail Guerre-Genton, Nicolas Pourcheresse ou encore Maxime Schelstraete ont accepté de quitter leurs fourneaux habituels pour relever le défi d’incorporer le Comté tout au long d’un repas. Ces repas sont accessibles à tous, il suffit de s’inscrire sur le site du jeu et de candidater pour le repas auquel on souhaite assister. Les places sont limitées, elles se gagnent grâce à un tirage au sort par soucis d’équité. J’ai, pour ma part, eu la chance d’assister au repas de Maxime Schelstraete, chef du restaurant Meert à Lille, avec mes copines Marie et Ingrid.

Nous avons été accueilli par l’équipe de la Table du Comté, une équipe souriante et très chaleureuse. Le ton de la journée était donné par la déco : une grosse meule de Comté, des bidons de lait, des accessoires entrant en jeu dans la préparation du fromage. Sur les murs, étaient accrochés des photographies  Maxime Schelstraete était déjà aux fourneaux et préparait une mise en bouche : une gaufre de Liège salée avec une sauce à la moutarde, salade, vinaigrette et Comté, un délice qui ouvre l’appétit ! Un carpaccio de homard, de betterave golden et de raviole au homard a suivi en guise d’entrée, puis une selle d’agneau et gratin d’héliantis. On a ensuite eu droit à une dégustation de trois Comté, vieux de 10 à 12 mois, des fromages faits avec des laits d’été et d’hiver et faits par des fruitières différentes. Bien entendu, les trois Comté n’avaient pas exactement les mêmes saveurs et pas la même couleur (le fromage d’hiver est plus pâle). C’était très intéressant car on a rarement plusieurs sortes d’un même fromage à comparer. Est ensuite venu le dessert, une pomme confite à la rose, compotée de coing et meringue. Un dessert sans fromage donc, mais divin ! Et comme le chef officie habituellement dans les cuisines de chez Meert, il nous a ramené la fameuse gaufre à la vanille… De quoi terminer ce repas en apothéose ! En un mot, ce repas a comblé nos papilles gourmets.

Un seul conseil, si La table du Comté passe près de chez vous, n’hésitez pas une seconde à vous inscrire: foncez !! Merci Eva pour l’invitation, c’était vraiment un très beau moment de partage et de gourmandise !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s